Deprecated: Function create_function() is deprecated in /var/www/clients/client1/web117/web/wp-content/themes/starter-theme/functions.php on line 182
TIR À L’ARC INDOOR : JULES VAUTRIN : « JE ME CONCENTRE SUR LA SAISON EN EXTÉRIEUR » - CREPS


Il y a un an tout pile, le junior mussipontain créait la sensation en remportant la manche de Coupe du monde indoor de Nîmes. Il ne remettra pas ça ce weekend-end dans le Gard. Il explique pourquoi.


Article paru dans L’EST RÉPUBLICAIN du 17 Janvier 2020

Jules Vautrin

Jules, quels souvenirs gardez-vous de votre performance de l’an passé à la Coupe du monde de Nîmes ?

C’était la première fois que je me retrouvais dans une arène avec autant de monde. C’était super impressionnant. J’avais très peur, mais heureusement, on m’avait appris à gérer cette pression. Je n’étais pas attendu du tout car je n’avais jamais rien fait en salle. Mais j’avais vraiment envie de réussir quelque chose. Et ça a coulé tout bien. C’était le bon jour.

Pourquoi n’êtes-vous pas engagé à Nîmes ce week-end ?

Avec mon entraîneur (NDLR : Gilles Topandé, Pôle France au CREPS de Nancy), on a décidé que je devais me concentrer sur la saison en extérieur. Je n’ai donc fait qu’une compétition en salle cet hiver avec mon nouveau club de Clermont. Mais sinon, j’ai fait une croix sur l’indoor.

Justement, expliquez-nous pourquoi avez-vous quitté Pont-à-Mousson pour le Stade Clermontois…

Parce que je voulais participer au championnat de France par équipes. Ce qui n’est pas possible avec Pont-à-Mousson. Le club l’a d’ailleurs très bien compris. Comme Clermont souhaitait me recruter, j’y suis allé. C’est un club qui vise le titre en D1. Je vais côtoyer des archers de très haut niveau comme Thomas Chirault, qui était numéro un français l’an passé, Pablo Gonzalez, le N° 1 espagnol, et Michaël Sanna qui était réserviste à Rio.

Quels sont vos objectifs pour votre deuxième saison chez les juniors ?

Me qualifier pour les compétitions internationales. Notamment la Junior Cup de Bucarest et les championnats d’Europe en août. Pour aller en équipe de France, il faudra que je figure parmi les trois meilleurs juniors français lors des compétitions nationales de sélection qui commencent en avril. L’an passé, j’étais resté quatrième toute la saison. Je peux faire beaucoup mieux.

Recueilli par P.-H.W.

Plus d’Infos sur :
https://www.estrepublicain.fr/
Et sur Appli mobile