La Fédération Française de Tennis de Table avait convoqué pour une dizaine de jours, du 03 au 13 janvier 2018, une vingtaine de jeunes pongistes, issues des catégories Juniors et Cadettes de l’Équipe de France, pour participer à un stage national au CREPS de NANCY. Afin qu’elles se préparent dans des conditions optimales pour les prochaines échéances du calendrier national et international, les meilleures Cadettes et Juniores du Collectif France étaient réunies au CREPS de NANCY.

C’est le premier regroupement national annuel, avec, en toile de fond, le perfectionnement technique de la discipline et la préparation aux prochaines échéances, dont l’Open de Tchéquie en février qui sera leur première compétition de l’année. Les vingt-trois participantes, originaires de différentes régions, sont toutes intégrées dans les différents Pôles France ou Espoirs de l’Hexagone (INSEP, Occitanie, Ile-de-France, Bretagne…). Les dix pongistes du Pôle France du CREPS de NANCY font partie de ce regroupement national.

Le programme a été concocté par Armand DUVAL, Conseiller Technique National, Entraîneur du Collectif France Juniors Filles et Ludovic REMY, responsable technique du Pôle France du CREPS et Capitaine de l’Équipe de France des féminines de moins de 15 ans, avec la collaboration d’un préparateur physique, des entraîneurs des Equipes de France et des cadres techniques présents, en charge de l’entraînement des Juniors et des Cadettes. Après les échauffements destinés à la préparation physique et à la prévention des blessures, les contenus des séances étaient principalement axés sur le travail des fondamentaux et le perfectionnement technico-tactique, les déplacements, la coordination gestuelle, les remises de services, l’entraînement au panier de balles et la préparation à la compétition. Quelques séances de balnéothérapie avaient été également panifiées pour la récupération active.

Le second regroupement national aura lieu en août prochain dans la région de Perpignan pour les Cadettes et à Vittel pour les Juniores.
A l’issue de ces dix jours de préparation intensive, les jeunes compétitrices vont pouvoir aborder de manière sereine les prochaines compétitions dont l’Open de Tchéquie en février prochain.