Article paru dans L’EST RÉPUBLICAIN du 23 Octobre 2019

CharlElie COUTURE, UN ARTISTE CHEZ LES SPORTIFS

Ce mardi à Essey, le chanteur, sculpteur et peintre nancéien CharlElie COUTURE, a visité les installations du CREPS, à l’invitation de son Directeur, Dominique NATO, un ami de 20 ans. La conséquence du retour en France de l’auteur de « Comme un avion sans ailes » après quinze ans passés à New York.

Charlélie Couture, en compagnie du Président de la Ligue de Tennis du Grand Est, Lionel Ollinger, du Directeur du CREPS Dominique Nato et de son adjoint, Jean-François Penin

C’est une rencontre qui doit pas mal au hasard des rencontres. Et beaucoup à l’élection de Donald TRUMP. Quand le candidat républicain est devenu le 45e président des USA, CharlElie COUTURE a décidé de faire comme Jacobi, le héros éponyme de son tube de 1994.

Même s’il disposait alors de la double nationalité, il a quitté New York, où il résidait depuis quinze ans et avait acquis une certaine notoriété en tant qu’artiste plasticien pour revenir en France. Et pour réinvestir son domicile meurthe-et-mosellan, dans la banlieue de Vézelise.

Puis, lors d’un trajet en TGV, il a récemment croisé une vieille connaissance : Dominique NATO et son massif profil d’ancien boxeur humaniste. Une vieille connaissance, parce que le créateur polyvalent, dont le nom est directement associé à Nancy, et le directeur du CREPS de la cité ducale se sont rencontrés pour la première fois en 2000, lors des jeux Olympiques de Sydney.

À cette époque, le premier avait rejoint l’hémisphère sud à l’invitation de Marie-George BUFFET, qui était alors ministre de la Jeunesse et des Sports, et le second était encore directeur technique national de la Fédération de boxe. D’emblée, les deux gaillards avaient sympathisé. Et cela d’autant mieux que Brahim ASLOUM et Jérôme THOMAS décrochaient respectivement des médailles d’or et de bronze.

Un passionné de tennis

Aussi, lorsqu’ils se sont retrouvés, Dominique a invité CharlElie à venir découvrir les installations de la structure ascéenne dédiée à la performance sportive. Une visite qui s’est donc déroulée ce mardi, en début d’après-midi. Mais ne croyez surtout pas que l’artiste Couture est arrivé sans la moindre culture sportive !

S’il a beaucoup pratiqué le vélo, le frère à barbiche de Tom NOVEMBRE se définit volontiers comme un passionné de tennis. La preuve, il s’est fait aménager un court près de sa demeure, dans le Saintois. Autant dire qu’il a pu largement parler balle jaune avec un autre invité, Lionel OLLINGER, le patron des tennismen du Grand Est.

Possible d’ailleurs que cette rencontre se traduise par du concret. Alors que CharlElie COUTURE rappelait spontanément, au détour d’une conversation, qu’il est l’auteur du logo aux alérions de l’ancienne région Lorraine, Dominique NATO lui a officiellement demandé de dessiner celui du CREPS. Est-ce que l’affaire va se conclure ? À suivre…

Plus d’Infos sur :http://www.estrepublicain.fr

Et sur Appli Mobile