Article paru dans L’EST RÉPUBLICAIN du 04 Octobre 2017

Le CREPS de NANCY n’accueille pas que des sportifs issus des disciplines olympiques. La preuve, Bogdan KRAJEWSKI y vient deux fois par semaine pour travailler physiquement, avec Norbert BRIGE comme coach sportif. L’ancien champion de France de saut en longueur, qui a pratiqué la moto étant jeune, évoque le travail qu’il fait avec le jeune pilote.

 

Norbert BRIGE, quel est votre rôle dans la carrière naissante de Bogdan ? Il est reconnu comme athlète de haut niveau. Il a donc droit à des prestations. On s’occupe de sa préparation athlétique. En tenant compte de son activité.

 

Est-il le seul pilote, auto ou moto, accueilli par le CREPS?

Oui. Et on est content de l’avoir. Cela change un peu. Je pense qu’il se plaît aussi chez nous. Il rencontre des sportifs d’autres disciplines comme les jeunes du pôle espoir foot. Il peut aussi croiser des champions olympiques comme Pierre HOUIN.

Depuis combien de temps le suivez-vous ?

Un an et demi. Quand nous l’avons accueilli, il avait des difficultés avec un genou suite à une chute. Il a fallu le réathlétiser. Aujourd’hui, il a retrouvé un équilibre. Bien sûr, il n’a que 15 ans. Il ne faut pas faire n’importe quoi. En matière de musculation, on doit être vigilant. L’important, c’est qu’il soit agile sur ses jambes et au niveau de ses épaules.

Ses qualités ?

D’abord, c’est un garçon très attachant. Ensuite, c’est un bosseur et un acharné. Il n’aime pas perdre. Je suis allé le voir à Maxéville. J’ai été épaté par son aisance à passer d’une 85 cc à une 250 cc.

 

Recueilli par P.-H.W.

Plus d’INfos sur : www.estrepublicain.fr