Après les championnats de France Elite ou pas moins de cinq anciens pensionnaires du Pôle France Jeunes de Nancy sur les dix champions ont été couronnés à Saint Quentin, les jeunes recrues n’ont pas démérité car les boxeurs du Pôle Grand Est ont obtenu, du côté de Bourgoin-Jallieu lors des championnats de France Cadets et Juniors, des résultats exceptionnels qui attestent, pour ceux qui pouvaient encore en douter, de l’excellente vitalité de la structure Nancéenne. Afin de mieux décrire l’émergence de ces jeunes espoirs et l’organisation de la structure, Karim RAJAOUI, responsable du Pôle, a accepté de dresser un bilan des performances réalisées par les boxeurs et d’évoquer le fonctionnement et les perspectives du Pôle.

 

Pouvez-vous rappeler les résultats obtenus lors des récents championnats de France Cadets et Juniors ?

Karim RAJAOUI : « Sept boxeurs du Pôle ont participé aux championnats de France, un seul a été éliminé lors du  Tournoi de Qualification Nationale (TQN). Concernant les six engagés restant, cinq Juniors et un Cadet, tous ont performé car ils ont réussi à atteindre les finales de leurs catégories respectives. De plus, sur l’ensemble de ces finalistes, deux se sont retrouvés à combattre l’un contre l’autre, ce qui, pour de jeunes athlètes évoluant toute l’année ensemble, a été particulièrement délicat à gérer sur le plan relationnel et affectif.

Chez les Cadets, Chadi BARAIA, vainqueur avec brio des différents tours, a remporté le titre national de sa catégorie.

Nos Juniors ont également réalisé de très belles performances, mettant en valeur leur talent et leur pugnacité en remportant pas moins de quatre ceintures lors de cette compétition nationale d’un très haut niveau technique cette année.

Bénik MELKUNIAN (56 kg) : Le Florangeois a certainement été la révélation de ces championnats car pour sa première participation, il sort victorieux de ses trois combats en s’octroyant le titre de champion de France des moins de 56 kg, ce qui représente une véritable consécration !

 Ibrahim BOUKEDIM (52 kg) : Considéré comme un des fers de lance de cette équipe et faisant partie des principaux espoirs du Pôle, il a franchi avec maestria les trois tours, remportant ainsi le titre national chez les moins de 52 kg.

Comme il l’exprime lui-même : «  Mon entraîneur et moi-même avons adopté une stratégie totalement différente par rapport au combat du mois de janvier. Face à un adversaire qui a l’habitude d’avancer, j’ai mieux géré la distance, et je me suis déplacé différemment. En fait, j’ai bien écouté mon coin… J’ai pris ma revanche et ça fait vraiment du bien de retrouver ses sensations et surtout la victoire. Cette ceinture, je l’ai vraiment voulue ! ».

Le pensionnaire du Pôle et membre du club local de l’Olympique Maxois n’a laissé aucune chance en finale face à un adversaire qui l’avait dominé au mois de janvier, le parisien Ishaq BENTCHAKAL, tête de série numéro un de la catégorie.

Hugo GRAU (-56 kg) : Il a réussi un excellent parcours jusqu’en finale où il s’est retrouvé face à un de ses homologues du Pôle Bénik MELKUNIAN devant lequel il s’est incliné après une finale très disputée et d’un très haut niveau technique.

Jérémie DUPETITMAGNEUX (-64 kg) : Membre du Pôle depuis trois ans, c’est un boxeur expérimenté et peut être l’un des meilleurs techniciens de sa génération. Que ce soit lors des entrainements ou des compétitions, c’est un athlète qui fait preuve d’un grand sérieux dans son quotidien. Il est battu d’un souffle lors de la finale à l’issue d’un combat très disputé.

Raphaël MONNY (-75 kg) : Le boxeur du Stade Troyen est un boxeur doué et très sérieux dans son travail et sa préparation. Après un parcours sans faute lors des tours préliminaires, il remporte lui aussi avec brio le titre de champion de France de sa catégorie ».

 

Qu’en est-il du fonctionnement du Pôle et de ses perspectives pour les années à venir ?

Karim RAJAOUI : « Le Pôle France Jeunes du CREPS de Nancy, créé en septembre 2015, a vécu l’an dernier une période de transition avec un changement d’encadrement qui s’est opéré à l’intersaison. Pour ma part, j’ai pris mes fonctions de responsable de la structure en septembre 2017 et après une période d’étude et d’adaptation, j’ai trouvé mes marques et un rythme de croisière en janvier dès le début du deuxième trimestre.

Les athlètes en Pôle disposent de nombreuses prestations de grande qualité, ils évoluent dans un cadre environnemental favorable où tout est organisé autour du triple projet, la performance sportive, la réussite scolaire et universitaire, sans négliger à aucun moment l’accompagnement citoyen pour en faire des hommes équilibrés et épanouis avant d’en faire des champions. Je suis aidé au quotidien dans ma tâche par Mohamed TALEB qui assure les fonctions d’entraineur adjoint après avoir été boxeur international de haut niveau il y a quelques années. Nous avons également recours à une préparatrice physique en la personne de Lucie LOGÉ qui accompagne nos boxeurs lors des séquences d’entrainement à dominante physique, ainsi que sur les phases de réathlétisation pour les boxeurs revenant de blessures.

Les résultats obtenus par les athlètes du Pôle lors des dernières compétitions et en particulier lors des championnats de France Cadets et Juniors qui se sont déroulés lors du dernier week-end sont très encourageants pour tout le staff et les performances de nos athlètes laissent augurer de bons résultats lors des prochains Championnats d’Europe Juniors qui se dérouleront fin avril en Italie.

Mais l’objectif prioritaire reste pour nous, au-delà des médailles et des résultats obtenus au sein du secteur jeune, d’accompagner un maximum de ces garçons vers le Pôle France Elite de l’INSEP et parallèlement vers l’Equipe de France Olympique dans la perspective des JO de Paris en 2024 ».