Article paru dans L’EST REPUBLICAIN du 24 novembre 2018

Jusque-là carreleur à mi-temps l’international verdunois Thibaut VERHOEVEN, rameur au Pôle France du CREPS de NANCY, vient d’être détaché à 100 % par son employeur. Histoire de se préparer au mieux pour les Jeux de Tokyo.

Alors que la baisse des moyens alloués au sport français continue à faire grincer des dents de toutes parts, le secteur privé sait parfois donner l’exemple…
Dans le cas présent, au plus grand profit de Thibaut VERHOEVEN, devenu, depuis le début du mois, un rameur à… plein-temps !

Jusqu’ici bénéficiaire d’une CIP (convention d’insertion professionnelle) qui lui garantissait un emploi à mi-temps en tant que carreleur, l’international verdunois peut en effet se consacrer pleinement à sa passion, « détaché à 100 % » par son employeur : Lagarde et Meregnani, l’entreprise de finitions basée à Maxéville.

L’objectif ? Soutenir Thibaut VERHOEVEN (26 ans) tout au long d’une année charnière et lui permettre de rallier les Jeux de Tokyo (2020) dans les meilleures conditions.

« Pour nous, au départ, c’était intéressant de compter dans notre société quelqu’un capable d’insuffler des valeurs sportives. Dans notre démarche, l’aspect humain a primé : Thibaut nous a montré qu’il valait la peine qu’on le soutienne. On a donc voulu aller au bout de l’aventure, et lui permettre, on l’espère, de franchir le cap qui lui permettra de remporter des titres », explique Arnaud Tisserand, le PDG de Lagarde et Meregnani.

Plus d’Infos sur :
https://www.estrepublicain.fr/
Et sur Appli mobile